•  

     

     

     

    Elle était là, à ses côtés.
    Mais aujourd'hui, elle l'a quitté.
    Sa femme qu'il a tant aimée.
    Son amour, pour elle, était sincère.
    Il en parlait, il en était fier.
    Personne ne pouvait dire le contraire.
    Il écoutait tout ce qu'elle disait.
    Il contemplait tout ce qu'elle faisait.
    Son amour...l'avait hypnotisé.
    Tous les deux vivaient en bonheur.
    Ni dispute, ni mésentente, ni malheur.
    Fidélité et amour toujours présents, toujours à l'heure.
    Aujourd'hui, elle est partie.
    De sa maison, elle est sortie.
    Entre les deux, tout est fini.
    Je vous en prie... !
    Dites-lui qu'elle ne peut plus revenir.
    Derrière elle, il ne peut plus courir.
    Car elle est morte et à un nouveau jour...
    Il doit, à présent, réfléchir.


    votre commentaire
  •  

    Un jour, je l'ai entendu parler
    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>Ce bébé africain qui n'est pas encore né
    <o:p> </o:p>" M'est-il facile de devenir un enfant
    <o:p> </o:p> Et de vivre parmi tous ces méchants ?
    <o:p> </o:p>Pourrais-je me faire un jour beaucoup d'amis
    <o:p> </o:p>Et de vivre ainsi sans soucis ?
    <o:p> </o:p>Pourrais-je avoir une bonne éducation
    <o:p> </o:p> Et mon corps, aura-t-il une saine alimentation ?
    <o:p> </o:p>Pourrais-je avoir une maison
    <o:p> </o:p>Sans qu'il y ait trafique ou trahison ?
    <o:p> </o:p>Pourrais-je aller un jour à l'école ?
    <o:p> </o:p> Ou mon destin serait comme celui d'une bestiole.
    <o:p> </o:p> Et quand je grandirai..!
    <o:p> </o:p>Pourrais-je avoir droit à un travail ?
    <o:p> </o:p>Ou mon cas serait comme celui d'un épouvantail.
    <o:p> </o:p>Enfin, pourrais-je fonder une famille
    <o:p> </o:p>Et avoir des enfants comme tout le monde ?
    <o:p> </o:p>Ou bien nulle, sera à jamais, ma vie
    <o:p> </o:p>Les soucis, la famine, l'analphabétisme, la pauvreté et la solitude...
    <o:p> </o:p>Régneraient, pour de bon, dans mon monde."

     

    2 commentaires
  •  

     

    Pourquoi la vie est-elle si dure ?
    Pourquoi les gens sont si méchants ?
    Pourquoi l'air n'est  plus pure ?
    Pourquoi tout est agonisant ?
    Pourquoi il n'y a plus d'amitié ?
    Pourquoi il n'y a plus de pitié ?
    Dites-moi où est passée la sincérité
    Dites-moi pourquoi il n'y a plus de fraternité
    Pourquoi le chant des oiseaux nous a quitté ?
    Pourquoi notre destin, c'est de vivre çà, jusqu'à l'éternité ?
    Pourquoi les enfants ne jouent plus comme avant ?
    Pourquoi sont-ils devenus si violents ?
    Pourquoi le goût des aliments a changé ?
    Pourquoi la nature est-elle si dérangée ?
    Jusqu'à quand ces questions doivent me tourmenter ?
    Répondez-moi, vous les enfants, sur qui je dois compter.


    votre commentaire
  •  

     

      Un jour, je l'ai vu.

    Comme j'étais choqué par ce que j'ai su !

    Un papa si mal traité.

    Un papa, par le courant des peines, emporté.

    Sa vie est devenue monotone.

    A ses côtés, il n'y a plus personne.

    Quand il m'a parlé,

    Son histoire m'a choqué...

    Il m'a dit qu'il était heureux.

    Dans sa famille, il était joyeux.

    Il répondait aux besoins de tous ses  enfants.

    Qui ont grandi avec le temps.

    Et quand il est devenu vieux..!

    Dieu seul, de son état, était miséricordieux.

    Aujourd'hui, ses enfants l'ont quitté...

    Et dans une maison pour des vieux, l'ont jeté.

    Abandonné comme un chien..

    Ou comme quelque chose qui ne vaut rien.

    Aaaah ! Dites-moi !

    Est-ce que c'est comme celà, qu'on récompense ses parents ?

    Je m'adresse à vous, "Hommes", qui étaient un jour des enfants.


    2 commentaires
  • Suis-je  poète ? Puis-je le dire ?
    Malgré les fautes dans mes écritures.
    Je suis  poète, je suis comme tout le monde...
    Je suis modeste mais ma vision est grande.
    Ma vie ?!
    Ma vie est simple
    Mon cœur ?!
    Mon cœur est celui d'un humble.
    Moi et la liberté, nous sommes jumeaux
    Malgré les souffrances, malgré les maux.
    A chaque fois, je me demande :
    Pourquoi cette cruauté ? pourquoi cette gronde ?
    Pourquoi on se hait ? Pourquoi on se fâche ?
    Des conflits partout, des crises sans relâche.
    Je suis tellement ému, je suis tellement déçu
    Nos qualités humaines ont disparu.
    J'ai écrit ces mots pour seulement vous dire...
    Que la vie est belle.. Alors pourquoi la salir ?


    2 commentaires